Articles avec #sortie tag

Publié le 30 Mai 2017

Après plusieurs semaines consécutives de météo hasardeuse, l’école d’escalade a enfin pu mettre les chaussons dehors ce mercredi pour une première sortie de la saison à la falaise de Beauvoir. On avait prié toute la semaine pour avoir du beau temps, et pour le coup c’était presque un peu trop, on a failli rôtir! Il aura fallu bien du courage à nos jeunes grimpeurs pour se hisser dans les voies sur le rocher rendu brûlant par ce soleil de plomb. Mieux valait ne pas lambiner… Celui qui pendouillait un peu trop longtemps redescendait écarlate et ruisselant… Du reste, pour la première fois cette année, aucune expédition de sauvetage n’a été nécessaire pour récupérer les petits grimpeurs n’osant pas se mettre en position de descente: tous étaient trop heureux de la perspective de retrouver la terre ferme et la bouteille d’eau restée en bas pour hésiter à se pendre sur leur corde ! 

Cette sortie aura permis à nos jeunes de découvrir la grimpe en extérieur, si différente de la salle. Certains étaient très à l’aise, d’autres un peu désorientés… Plus de hauteur qu’à Gravité, pas de code couleur pour se repérer, et pour certains, la découverte de la nature avec un grand N : de la terre sur les prises qu’il faut empoigner à pleine main, des silex abrasifs pour les genoux, des herbes dans les bacs, des toiles d’araignées dans les fissures, et tout un tas de bestioles terrifiantes, comme des escargots ou des lézards… Bref, que du bonheur ! Chacun a trouvé ses marques petit à petit et on est rentrés avec les mains toutes noires du frottement des cordes et les ongles pleins de terre, signes d’une après-midi dehors très réussie . Vivement mercredi prochain !

Voir les commentaires

Rédigé par La rédactrice de l'ombre

Publié dans #Sortie

Repost 0

Publié le 8 Mai 2016

Ecole d'escalade

C’est par une belle après-midi ensoleillée que l’école d’escalade de Gravité Plus a pris ses quartiers d’été à Beauvoir mercredi dernier.

Après quelques péripéties pour trouver le site (on imagine toujours qu’une falaise, ça va forcément dépasser dans le paysage… mais celle-ci sait se faire un peu désirer) et une petite marche d’approche pour s’échauffer, nos jeunes grimpeurs ont découvert leur terrain de jeu de cette fin d’année. Du rocher au grand air, du vrai, des prises qui jouent à cache-cache avec le grimpeur, une hauteur un peu impressionnante pour certains (« C’est plus haut de combien par rapport à Gravité ? »), et peut-être des bêtes dans les trous (avec, si ça se trouve, « des yeux qui vous regardent, et des pattes, ou pas… »). Pour beaucoup c’est la première expérience dehors. Certains, habitués au code couleur sur résine, sont un peu désarçonnés et peinent à trouver leur chemin, d’autres jardinent en arrachant l’herbe au passage, mais bien vite nos jeunes grimpeurs se hissent de bac en bac, montent les pieds un silex après l’autre, et les croix s’accumulent sur le petit bloc ! C’est parfois à la descente que ça se gâte un peu : pas si évident de se pencher dans le vide depuis la vire ! Certains y parviennent au terme d’un long combat intérieur ; d’autres, secoués d’émotions contraires, ont besoin d’un petit coup de pouce des copains ou de la main secourable du prof, mais ouf ! tout le monde retrouve la terre ferme, entre soulagement d’être redescendu et fierté d’être allé en haut. Pendant ce temps les plus aguerris du groupe font leurs premières expériences en tête et révisent la manip du maillon rapide sur la vire sous l’œil vigilant des encadrants. Une valeureuse maman étant tentée d’essayer, on profite même de l’après-midi pour une courte initiation : elle aussi coche sa première croix. Il ressort de ses impressions à la descente que 1) les chaussons, ça fait mal aux pieds, et que 2) en fait, c’est plutôt physique l’escalade, et bien plus dur qu’il n’y parait vu du bas ! Nos jeunes grimpeurs assurent donc carrément et peuvent être fiers d’eux !!!

Bref vous l’aurez compris, on a passé une après-midi des plus agréables, et on a hâte d’être à mercredi prochain pour recommencer (si quelqu’un parmi nos lecteurs a de l’influence sur le temps qu’il fera, on voudrait du soleil svp !).

Voir les commentaires

Rédigé par la rédactrice de l'ombre

Publié dans #Sortie

Repost 0

Publié le 23 Novembre 2015

Sortie à l'Acclameur

Samedi 21 novembre avait lieu une sortie club à la salle La Verticale de l’Acclameur, à Niort. La Verticale, pour ceux qui ne connaissent pas, c’est un mur d’escalade de 17 mètres de haut sur 40 mètres de long, avec des profils variés, dont un impressionnant dévers avec une avancée de 7 mètres, et des dizaines de voies de tous niveaux.. Bref un formidable terrain de jeu, avec en prime un accueil de qualité.

Une douzaine de grimpeurs du club s’y sont donc retrouvés, pour une grande après midi d’escalade tous azimuts dans la bonne humeur. Pour certains, l’idée était de se faire plaisir en enchaînant le plus de voies possible, pour d’autres de profiter des voies les plus dures pour un entrainement en vue des prochaines compétitions, pour d’autres encore travailler une voie leur ayant précédemment résisté, s’entraîner à grimper en tête ou encore défier sa peur du vide en allant en haut du mur. Pour l’un d’entre nous, le but était même de chuter ! Oui, vous avez bien lu, tomber peut être un objectif !!! Parce que si rater son coup et dévisser est à la portée de tous et ne demande pas d’aptitude particulière (avec à mon actif des chutes mémorables, j’ai moi-même une grande expérience dans ce domaine, dont je serais ravie de vous faire profiter si ce n’était pas hors sujet : promis, ce sera pour une autre fois !), c’est tout autre chose de le faire exprès. La théorie de base, donc, c’est que c’est en volant qu’on apprend à voler, et à se libérer de l’appréhension qui va avec. Tout cela est bien joli les deux pieds par terre, mais une fois dans la voie, quitter une bonne grosse prise bien sécurisante pour se lancer dans un mouvement aléatoire vers une improbable et lointaine réglette n’a plus rien d’évident. L’instinct de conservation est totalement contre et c’est un sacré travail mental que de passer outre et de décider d’y aller quand même…Mais c’est à ce prix qu’on peut grimper plus haut et plus fort…

Tout au long de l’après midi, nous avons donc grimpé, grimpé et grimpé encore. On a vu pêle-mêle : une ribambelle de tee-shirts Gravité Plus accrochés à tous les étages, des voies avalées les unes après les autres par dizaines de mètres, des troubles manifestes de la vision des couleurs (« C’était bien la verte que t’avais dit que tu voulais faire ? Alors pourquoi t’as le pied sur une violette ? »), une arrivée flageolante mais triomphale à 17 mètres, quelques pendouillages intempestifs, de beaux enchaînements, des photographes amateurs en embuscade, des chutes dans un grand fracas des dégaines qui ferraillent, une apprentie-assureuse en tête, des encouragements (« Allez, continue ! T’as un petit pied à droite ! Si, si ! La prochaine est super bonne, tu seras bien mieux pour mousquetonner… là… prends le temps de souffler »), des découragements (« Pfff , descends-moi, j’en peux plus »), le travail d’ une voie extrême, des avant-bras gonflés d’acide lactique, un changement d’assureur aux allures de conspiration, le vol avec un grand V aussi attendu que redouté…, et beaucoup, beaucoup de sourires…

Bilan de l’après midi: carton plein pour tous ! On en a profité jusqu’à la dernière minute, et même un peu après : le dernier d’entre nous a remis ses chaussettes dans la pénombre, l’éclairage du mur ayant été coupé par le maître des lieux, qui rigolait sous cape de sa plaisanterie, tout en sonnant ainsi le signal du départ…Bref, vous l’aurez compris, on n’a qu’une hâte, c’est de recommencer !

Voir les commentaires

Rédigé par La rédactrice de l'ombre

Publié dans #Sortie

Repost 0