Championnat régional de difficulté Poitou Charentes

Publié le 10 Mars 2015

Championnat régional de difficulté Poitou Charentes

Dimanche 8 mars 2015 avait lieu le championnat régional de difficulté du Poitou Charentes. Notre club y était représenté par 4 compétiteurs : chez les filles, Morgane chez les minimes et Marine en cadette, et chez les hommes, Louis dans la catégorie minimes, et Fred chez les vétérans. Nos compétiteurs étaient accompagnés de deux juges stagiaires, Valou et Stéphanie.

Au programme pour les grimpeurs, deux voies de qualifications, suivies d’une demi-finale et d’une finale. Autant dire beaucoup de grimpe sur le très beau et surtout très haut mur de l’Acclameur, à Niort. Et beaucoup de concentration pour nos juges stagiaires tout au long de cette journée.

A peine le briefing terminé, les qualifications commencent :

Ça passe sans problème pour Louis et Fred, compétiteurs expérimentés.

Pour Marine, dont c’est la première compétition à ce niveau, la première voie de qualification passe sans difficulté, mais la seconde lui donne plus de mal et la résistance lui manque pour aller au bout, elle chute au 2/3 de la voie.

Quant à Morgane, qui participe à sa première compétition de difficulté, elle enchaîne elle aussi sa première voie sans problème. La deuxième est logiquement plus difficile, mais Morgane nous montre ce que détermination veut dire : elle monte, trouve l’une après l’autre les solutions à la succession de problèmes posés par la voie, fatigue, prend des repos improbables sur les volumes… s’acharne, et arrive au courage et à l’entêtement tout en haut de la voie. On y croit, elle touche la dernière prise mais ne parvient pas à la tenir et chute… Un combat spectaculaire !

Nous retrouvons donc tous nos compétiteurs en demi-finale :

Malgré les encouragements de son frère qui évalue la voie comme « un petit 7a facile » (note de l’auteur pour ce dernier : « facile » est un qualificatif qui ne peut pas s’appliquer à la cotation 7a !!!), ça devient difficile pour Marine, qui grimpe encore très proprement mais chute après la 6ème dégaine, à bout de force. Rien à regretter, elle a tout donné, elle se classe onzième.

Pour Morgane, la voie est difficile et elle a encore les bras endoloris par son long combat dans la deuxième qualif, malgré le temps de repos : elle parvient à monter jusqu’à la 6ème dégaine puis les doigts s’ouvrent et c’est le vol. Elle peut être fière de sa performance, elle décroche une belle douzième place, au mental et à la ténacité.

Pour Louis, la voie de demi -finale passe sans souci. On le sent bien à l’aise, les placements sont précis et les mouvements fluides, et il progresse rapidement jusqu’au top. Il arrive donc en finale en favori.

Côté vétérans, le troisième compétiteur inscrit s’étant volatilisé après la deuxième qualif, c’est Fred qui aborde la voie le premier. Sa lecture de la voie est sûre et il avance tranquillement. A mi-chemin, il trouve même un repos complet debout sur un volume (spectaculaire, sans les mains, la salle applaudit), avant de reprendre l’ascension. Tout va bien jusqu’à la dixième dégaine, presque en haut de la voie, où il se retrouve dans une impasse, les mains sur un plat qu’il tient bien, mais dans une position qui ne lui permet plus de mousquetonner. Selon le règlement, très précis à ce sujet pour des raisons évidentes de sécurité, toutes les dégaines doivent être mousquetonnées dans l’ordre de progression : il n’a plus de solution, il ne reste plus qu’à lâcher. On le retrouve donc deuxième à l’issue de la demi-finale puisque son compère, ayant observé son passage, parvient à déjouer ce piège et enchaine la voie.

A ce stade de la compétition, nos juges stagiaires ont développé un strabisme divergent qui leur permet de suivre avec attention ce qui se passe dans leur voie tout en jetant un œil sur la prestation des copains…

A 16 heures, les finales débutent. Les ouvreurs ont concocté des voies impressionnantes, sur un profil bien déversant. Du bas, on cherche les bonnes prises, sans succès… Toutes paraissent difficiles à tenir… Mais nos compétiteurs ne manquent ni de talent ni d’expérience, et abordent tranquillement ce dernier tour.

En vétérans, Fred attaque son ascension le premier, il monte aux trois quarts de la voie, contrôle la prise 34 avant de voler. Son compère passe les mêmes difficultés, valorise la prise 33 mais ne parvient pas à tenir la 34ème : Fred termine donc premier.

En minimes, Louis passe en dernier. Il gère bien l’attente et la pression, et arrive posé au pied de la voie. Tous les efforts consentis à l’entrainement cette année paient et cela se sent nettement. Il fait une magnifique prestation, et enchaine sa voie sans trembler. Entre plats pourris et réglettes inhospitalières, il atteint le top pour la quatrième fois de la journée, et se classe premier, ajoutant ce titre de champion régional de difficulté à la première place obtenue cette saison en compétition régionale de bloc : la grande classe!

Bilan de la journée : une super organisation, de très belles voies, et pour notre club 4 demi-finalistes, 2 finalistes, 2 premières places sur les podiums, et en prime 2 juges stagiaires qui valident leur dernière expérience pratique et décrochent leur brevet fédéral de juge de voie… On le devine, beaucoup de sourires du côté de l’équipe de Gravité Plus !!!

Rédigé par le rédacteur de l'ombre

Repost 0
Commenter cet article

THUILLIEZ 14/03/2015 10:05

Bravo Stéphanie pour l'article. Merci.
Nicolas